Actualités

TOGO/EDUCATION: DRE-GL réunit ses enseignants scientifiques en journées pédagogiques pour un meilleur enseignement des sciences

La direction régionale de l’éducation Grand Lomé, soucieuse de la qualité de l’enseignement des sciences dans ses établissements scolaires, a réuni les techniciens de l’installation des compétences en sciences physiques, chimie et technologie, en mathématiques et en sciences de la vie et de la terre de son ressort, dans un atelier de renforcement de capacités pour une meilleure administration de ces cours aux apprenants.

une vue des participants

Dénommé << Journées pédagogiques sur les difficultés de l’enseignement /apprentissage/ évaluation des sciences dans le secondaire du Grand Lomé >>, l’atelier qui s’étale sur deux jours notamment le vendredi 13 et le samedi 14 janvier 2023 dans le. Grand amphithéâtre du lycée scientifique de Lomé, est meublé de riches et formatives activités.

Une des trois imprimantes 3D de la DRE Grand Lomé

Du « devoir d’enseigner les sciences pour un développement endogène au Togo » très brillamment présentée par Docteur AFANOU V. José, passant par la communication sur  » développer la créativité des enfants par les activités STIM » majestueusement présentée par Mme Susan WHITE , des séances très formatives de travaux pratiques démontrés aux enseignants et inspecteurs avant d’arriver aux recommandations, les participants n’ont pas eu la chance d’avoir un temps pour s’ennuyer.

De la gauche vers la droite : Dr AFANOU, DRE SABAH et Proviseur TETTEKPOE

Dans son allocution lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier, Monsieur TETTEKPOE Adamah Emile, Proviseur du lycée scientifique de Lomé, a salué l’initiative du directeur régional de l’éducation Grand Lomé avant d’exhorter les participants à faire de ces séances de deux jours, un cadre par excellence d’analyses des difficultés liées à l’enseignement/ apprentissage et à l’évaluation des matières scientifiques.

une photo de famille

<< …nous souhaitons que des rencontres de ce genre se multiplient afin d’améliorer ou de redynamiser nos expériences et par ricochet, donner à nos élèves, le goût d’un apprentissage efficient et prometteur >> a-t-il ajouté.

Prenant la parole pour son mot de circonstance, le directeur régional de l’éducation Grand Lomé, Monsieur Agbéko Dégboé SABAH, après avoir souhaité la bienvenue aux participants, les a resitués sur les circonstances et mobiles qui ont milité pour la tenue de l’atelier et les objectifs poursuivis.

Des participants très appliqués en travaux de groupes

Il a rappelé les activités prioritaires du Plan Sectoriel de l’Education (PSE) 2020-2030 parmi lesquelles l’amélioration de la qualité de l’enseignement des sciences.

Ainsi, dans ce domaine précis, le PSE a prévu privilégier l’équipement de tous les établissements scolaires en matériels de laboratoire afin d’encourager les élèves à s’orienter vers les filières scientifiques et former les enseignant(e)s à l’utilisation de ces matériels de laboratoire.

Mme Susan WHITE en pleins travaux pratiques

<< Si nous voulons changer la donne et faire en sorte que le continent africain suive le pas des autres continents et se développer au moins au même rythme, il faudrait que l’on repense l’enseignement des sciences >> a-t-il affirmé.

Rappelant les objectifs de la rencontre, le DRE SABAH a laissé entendre que : << C’est dans ce cadre que notre région a initié ces Journées pédagogiques qui nous permettront dans un premier temps d’écouter des communications et de faire des expérimentations qui nous permettront de donner un nouvel élan à l’enseignement des sciences et, dans une deuxième phase, de relever les difficultés liées à l’enseignement / apprentissage des sciences dans le secondaire général puis, après, proposer des approches de solutions >> .

Pour Monsieur Agbéko SABAH, le chemin qui mène au développement
est unitaire c’est-à dire qu’il n’y a qu’une seule ligne et il existe trois
points fondamentaux sur cette ligne à savoir, la maîtrise des compétences, la transformation de ces compétences en technologie et l’utilisation de ces compétences pour fabriquer des équipements.

une vue de certains matériels utilisés par Mme Susan WHITE dans ses expériences

<< Je saisis aussi cette opportunité pour exprimer de vive voix, toutes mes reconnaissances à notre ministre le Professeur Dodzi Komla KOKOROKO pour son implication personnelle dans la mise en œuvre de cette activité >> a martelé le DRE avant de convier les participants à souvent organiser des rencontres similaires dans leurs secteurs respectifs en variant les thématiques développées.

La deuxième des trois imprimantes 3D de la DRE Grand Lomé

Les brillantes communications du Docteur AFANOU V. José, Directeur Général de l’Ecole Scientifique et Technologique (OPEM) et de Mme Susan WHITE et les expériences qui les ont accompagnées, ont stimulé inspecteurs et enseignants et réveillé visiblement en eux, les dispositions de cours de sciences dispensés avec plus de pratiques.

Pascal S.